Karatédo adultes


samourai 2000 karaté

Le Karaté Do est la technique de self-défense considérée comme la plus efficace. Elle a été adoptée par la plupart des armées et polices du monde entier. L’objectif technique du karaté est qu’un seul coup frappé suffise à mettre hors de combat l’adversaire. Pour les enfants, le karaté vise à canaliser leur agressivité naturelle, pour la transformer en une combativité contrôlée et créative.

LE KARATÉ COMME ARME DE SANTÉ

Traduit le plus souvent par « mains vides » au sens de lutter à « mains nues », il est à noter que les origines bouddhistes du karaté nous renvoient également vers des conceptions plus philosophiques et méditatives. C’est ainsi que l’on peut relever sous cette appellation l’idée d’avoir les mains vides au sens de se décharger de son quotidien… On associera alors la pratique de cet art martial au concept de « lâcher prise ». Le karaté devient dans ce sens un outil de gestion du stress et un moyen de mettre une distance entre soi et ses soucis.

Plus loin, les méthodes de travail respiratoire que l’on peut retrouver dans certains kata (notamment Hangetsu, reposent sur des préceptes de modulation et de positionnement de la respiration issus tout droit du yoga. Enfin, la pratique de ce sport de combat constitue aussi un cheminement au plus profond de son être. Il confronte les hommes à leurs psychoses de violence ou à leurs fantasmes de domination et amène, pas à pas, chacun à gérer les confrontations qui naissent chaque jour dans la vie en les ayant purgées de leur caractère dramatique. « Le karaté, chemin vers un plus grand moi », est alors la voie de la sérénité.

Néanmoins, le karaté, peut être pratiqué comme une activité gymnique. Ainsi, chaque partie du corps peut être sollicitée, et la pratique adaptée à chaque morphologie. De plus en plus de personnes obèses, de seniors, de personnes handicapées et d’enfants pratiquent cette activité comme simple exercice gymnique.

Son histoire remonte à la nuit des temps : sa technique aurait vu le jour en Inde, et c’est un moine mendiant du nom de Bodhidharma (Daruma en japonais) qui aurait introduit une technique de combat, complémentaire à la méditation, au temple Shaolin en Chine. De là, elle s’est répandue à travers tout l’Extrême-Orient en prenant des noms aussi différents que Kung Fu, Wu Shu ou Tai Chi Chuan (Chine, ect). Cet art martial fut introduit au Japon par Gichin Funakoshi en 1917 sous le nom de karaté-do et fut introduit en France en 1955.

LE SPORT

C’est en 1957 qu’eurent lieu les premiers championnats de karaté du Japon ; c’est aussi le début du formidable développement de celui-ci à travers le monde. Cela allait aboutir à la victoire de l’équipe de France aux Championnats du Monde de 1972 (GRUSS, PETITDEMANGE, SETROUK, SAUVIN, VALERA) où, pour la première fois, le Japon perdait sa suprématie. De nombreux titres individuels et par équipe ont été remportés depuis, la France est aujourd’hui Championne du Monde par équipes femmes et hommes kumité (2012, 2014, 2016).

LA COMPÉTITION

Il existe des compétitions combat et Kata qui sont ouvertes aux enfants à partir de 8 ans et qui se pratiquent avec des protections. Toutefois, dès l’âge de 5 ans, les enfants peuvent participer à des compétitions d’initiation combat, kata ou sur des parcours d’agilité avec un travail de frappe sur cible. Les règles d’arbitrage ont été étudiées de telle sorte que tous les risques d’accident soient exclus.
Les statistiques ont fait apparaître que le karaté est l’une des disciplines sportives qui comportent le moins de risques, et les accidents y sont très rares et pratiquement inexistants chez les enfants. Il existe des Championnats départementaux, régionaux, inter-régionaux et nationaux ainsi que des Championnats d’Europe et du Monde qui se pratiquent par catégories d’âge et de poids. Les Championnats du Monde ont lieu tous les deux ans.

LE KARATÉ DO

À partir de 18 ans, il est possible de suivre les cours des Écoles des Cadres qui préparent à l’examen de Brevet d’État d’Educateur Sportif de Karaté. Après 30 ou 40 ans, suivant les motivations et les possibilités du pratiquant, l’entraînement s’orientera vers la recherche d’un équilibre physiologique et psychique, et sera, par conséquent, plus intériorisé. Le but étant le contrôle de l’énergie interne, source de santé et de longue vie, cette pratique pourra se poursuivre sous cette forme tout au long de son existence, tout en assurant le maximum d’efficacité pour un minimum d’effort.

 

 

Nous contacterHorairesParticiper à un cours découverte