Muay Thaï (Boxe Thaï)


Discipline pieds-poings d’origine thaïlandaise où deux adversaires de même catégorie s’affrontent à coups de pied, de poing, de coude et de genou.

PRINCIPE

Le Muay Thaï, appelé aussi « Thaï boxing » ou « Boxe thaïlandaise », associe des techniques très anciennes de coups de pied, de coude et de genou, proches du karaté, avec les coups de poing de la boxe anglaise.

Il emprunte également à ce sport les principales règles de compétition. En plus de la frappe des coups, il autorise des techniques de saisie et de projection au sol proches de celles du judo. Les coups peuvent être portés sur l’ensemble du corps (visage, buste et jambes).

Le boxeur thaï porte des gants comme en boxe anglaise et un short. Il est pieds nus.

La durée des combats de Muay Thaï est uniforme: 5 reprises de 3 minutes avec 2 minutes de pause.

HISTORIQUE

Au XVl e siècle, le Muay Thaï était enseigné dans les écoles militaires, puis il se développa chez les paysans.

Les combattants protégeaient leurs poings avec des bandes de coton maintenues dans de la glue, qu’ils n’hésitaient pas à tremper dans du verre pilé !

Trop violente, la boxe thaïlandaise fut interdite en 1921. Puis, vers 1930, elle réapparut en adoptant les règles de compétition et les techniques de poings de la boxe anglaise (gants, ring, etc.). Le développement du tourisme en Thaïlande la fit découvrir aux occidentaux. Elle est là-bas un enjeu social considérable pour la jeunesse.

Les combats se déroulent selon un rituel fascinant. Les boxeurs, avant de combattre, se mettent à genoux et prient (voir Salut). Et tout le match se déroule sur un fond musical joué « en direct » par une petite formation de musiciens thaïs.

Caractéristiques : Le Muay Thaï est la plus ancienne des trois disciplines pieds-poings héritées des techniques asiatiques. Elle s’est d’abord répandue en Hollande puis en France.

Elle a la réputation d’être la plus violente des quatre disciplines pieds-poings – opinion qui n’est pas partagée par les pratiquants eux-mêmes, qui pensent même le contraire ! On lui reproche surtout de répandre l’idée que tous les coups sont permis.

Roger Paschy, un des pionniers de ce sport en France en parle ainsi : « Le Muay Thaï ne peut être un sport que les gens qualifient à tort et à travers de sport de voyou. II nécessite beaucoup de volonté et d’assiduité. Mais, comme dans toute activité sportive, le professeur a un rôle fondamental dans la formation de l’élève. L’état d’esprit de l’enseignant aura une influence considérable sur le disciple. »

 

Nous contacterHorairesParticiper à un cours découverte