Plus qu’un club, une famille …

Il y a des club de sports de combat qui sont de véritables cathédrales, d’autres ne sont que des chapelles…ou bien des catacombes. Le Samouraï 2000, lui, est un foyer, tout simplement. Une de ces familles ou tout le monde, du prof, aux stagiaires s’est attaché, tout au long de trente années, à rester fidèle aux principes que Philippe et Didier avaient bien définis à la création de l’association : de la rigueur, de la lucidité, de l’attention aux autres,  sans jamais oublier les racines et les valeurs transmises à travers les traditions.
Trente ans, fichtre. Vous imaginez le bonheur de ceux qui étaient là, le bonheur de voir ainsi leur club tailler aussi dignement sa route, sa voie. Le bonheur de constater aussi qu’il a beaucoup changé pour qu’en lui rien ne change. Un statut aujourd’hui enviable et serein.  Lorsque le samouraï est né beaucoup lui prédisait l’échec. Les mêmes « professionnels » doutèrent ensuite de la naissance du nouveau dojo. L’éducation des karatékas n’est pas sentimentales… Or à l’heure actuelle, après 30 années de flamme, de désir, de projet, le club s’est fortifié rudement. Toujours en gardant les valeurs du karaté , le samouraï s’est ouvert à de nombreuses autres disciplines avec audace et réussite.
Et « l’équipe », reste bien présente, s’étoffant largement de cadets nées au club et actuellement piliers solides de l’avenir sportif. Trois décennies n’ont pas émoussé le goût d’innover. Les nouvelles disciplines sont florissantes et accueillis avec succès. Enfin les rabats joie d’antan qui voyaient l’aventure malmené se taisent devant les résultats nationaux et internationaux que ce soit en boxe Thaï ou karaté avec les jeunes qui chaque semaine rapportent des trophées à « la maison ».
Notre viatique reste celui de nos débuts : l’estime mutuelle et le souci de savoir rester humble pour le bien et le plaisir de nos adhérents. Imité nous le sommes, nous y tenons beaucoup, c’est en comparant que chacun peut se rendre compte  de la valeur de notre enseignement sportif.
Sans adversaire le combat reste puérile et inexistant. Nous offrons un large panel de sport de combat s’adressant à des sensibilités diverses, à des recherches diverses. Soyez-en certain chacun y trouve son compte.
Le samouraï 2000 obéit toujours à la passion. Pour ce club, voilà trente ans deux sacré « bonhommes », prenaient des risques. Ils y croyaient, ils avaient raison. L’aventure survit et prospère par la grâce d’une vitalité et d’une cohésion inaltérables. Mais aussi et surtout par la grâce des centaines d’adhérents qui nous ont rejoints. Ainsi Didier et Philippe ont fait ce dont ils rêvaient. Et ils ont fait ce que nous sommes.